Avertir le modérateur

09/07/2009

L'économie selon Benoît XVI

pétanque.jpgUne actualité dense, principalement marquée par la séquestration des Simpson en Equateur, un nouveau record du taux de réussite au bac et l’ouverture du Mondial de Pétanque aux abords de la Cannebière, a bien failli occulter la nouvelle de la sortie en librairie de la dernière encyclique commise par Sa Sainteté Benoît XVI. « Restons Correct ! », le blog qui ne perd jamais une occasion de corriger les effets négatifs de la concurrence médiatique libre et non faussée, croit donc nécessaire de consacrer son billet du jour à la promotion et à l’exégèse du dernier en date des best sellers du Vatican.

benoit xvi.jpgLe titre pour commencer : Caritas in Veritate. Rien qu’à son énoncé on comprend que c’est du lourd, pas de l’encyclique de gonzesse d’amateur, pas une des ces p’tites encycliques anecdotiques destinées à croupir ad vitam aeternam dans les limbes de la théologie de bazar. Le thème ensuite : il ne s’agit ni plus moins que de dénoncer les effets délétères d’une activité financière et spéculative. Franchement, croyant ou non, catho ou pas, force est de reconnaître la pertinence et l’originalité conceptuelle du propos. On aurait bien tort de traiter ça à la légère comme on le ferait du soixante-douzième édito du Monde Diplomatique sur le même sujet.

madoff.gifQuant au texte, autant vous le dire tout de suite, le Saint Père s’est surpassé : on dirait du François Bayrou ! En mieux écrit. A croire qu’il vient de se faire refaire par Madoff en lui confiant imprudemment le soin de faire fructifier le produit de la quête dominicale de Saint Jean de Latran. De fait, il y affirme que l’économie a besoin d’éthique, il y prône une nouvelle synthèse humaniste, il y appelle de ses vœux la constitution d’une véritable autorité politique mondiale notamment fondée un renforcement du rôle de l’Etat pour conclure par un vibrant appel à l’émergence d’entreprises à visées économiques et sociales.

tente.jpgBref mes biens chers frères, vous l’avez compris, s’il n’y a qu’un seul livre de fiction à emmener cet été au camping des Flots Bleus, à lire tranquillement en dégustant votre (vraie) galette-saucisse quotidienne sous l’auvent de votre tente Quechua dernier cri, c’est bien Caritas in Veritate. Pas un autre.

diner.jpgReste que l’effet médiatique risque d’être en deçà de celui escompté. C’est clair que si Benoît XVI avait eu la présence d’esprit de béatifier illico Michael Jackson dès l’annonce de sa mort, le retentissement eut été sans commune mesure avec celui auquel nous tentons modestement de contribuer aujourd’hui. D’autant que du coup il aurait certainement été invité à dire le benedicite au dîner de clôture du G8 avec, à la clef, le privilège de se faire photographier aux côtés d’Obama à la place de cette hérétique d’Angela Merkel.

lourdes.jpgReste aussi que si, de passage à Lourdes le 15 août prochain, vous croisez la route de quelque trader estropié n’hésitez pas : balancez le direct dans la piscine miraculeuse ! Après tout on n’est jamais à l’abri d’un miracle et puis, ne dit-on pas qu’en matière d’économie comme de religion il n’y a que la foi qui sauve…

Commentaires

Cher Yves,

Merci pour pour ces chroniques régulières, toujours aussi drôles et bien écrites. J'aspire à goûter un jour ma première (vraie) galette-saucisse, spécialité dont je n'avais jamais entendu parler avant de te lire.

As-tu lu cette encyclique ? Sinon, je t'invite à le faire sans tarder. Cette lecture pourrait bien te réserver quelques surprises. Elle est disponible en libre accès sur Internet (http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/encyclicals/documents/hf_ben-xvi_enc_20090629_caritas-in-veritate_fr.html). Je précise que je ne l'ai pas encore lue. J'ai juste parcouru quelques passages. Ainsi, celui qui traite de l'autirité politique mondiale :

"Pour le gouvernement de l’économie mondiale, pour assainir les économies frappées par la crise, pour prévenir son aggravation et de plus grands déséquilibres, pour procéder à un souhaitable désarmement intégral, pour arriver à la sécurité alimentaire et à la paix, pour assurer la protection de l’environnement et pour réguler les flux migratoires, il est urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale telle qu’elle a déjà été esquissée par mon Prédécesseur, le bienheureux Jean XXIII. Une telle Autorité devra être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité, être ordonnée à la réalisation du bien commun [147], s’engager pour la promotion d’un authentique développement humain intégral qui s’inspire des valeurs de l’amour et de la vérité. Cette Autorité devra en outre être reconnue par tous, jouir d’un pouvoir effectif pour assurer à chacun la sécurité, le respect de la justice et des droits [148]."

Tu trouveras sur le compendium de la doctrine sociale de l'Eglise (
http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/justpeace/documents/rc_pc_justpeace_doc_20060526_compendio-dott-soc_fr.html) des explications sur le principe de subsidiarité (paragraphe 186) et le principe de solidarité (paragraphe 194). J'aimerais savoir ce que tu en penses.

Bien amicalement,

Thierry

Écrit par : Thierry le Bien Heureux | 10/07/2009

@ Thierry

Merci d’avoir pris la peine de ce long commentaire, merci aussi pour tes compliments.

Comme tu le sais, je suis loin de partager tes convictions religieuses. C’est sans doute la raison pour laquelle, même si je n’ai lu de cette encyclique que les « bonnes feuilles » brièvement publiées dans la presse, je porte dessus un regard moins indulgent que le tien. Notamment sur le passage que tu cites dans ton commentaire.

D’abord parce que mes « antennes » libertariennes frémissent quand on me parle d’Autorité politique (qu’elle soit mondiale, nationale ou étatique), persuadé que je suis que, comme le disait Reagan : l’Etat n’est pas la solution de nos problème, le problème c’est l’Etat.

Ensuite parce que « sortir » ce texte juste quelques jours avant la réunion en Italie du G8 ça sent de mon point de vue un peu beaucoup l’opportunisme politique et médiatique… Que l’Eglise tente de prendre en marche le train du come back de l’interventionnisme public en matière économique et financière, c’est son affaire, qu’elle choisisse un « moment fort » de l’actualité mondiale pour le faire c’est de « bonne guerre » mais c’est insuffisant pour que je sois dupe de la subtile et double manœuvre ainsi orchestrée…

En ce qui concerne les passages du conpedium de la doctrine sociale de l’Eglise dont tu m’as recommandé la lecture, si je ne trouve rien à redire sur le paragraphe subsidiarité, je serai par contre beaucoup plus réservé sur celui concernant la solidarité. L’idée sous jacente selon laquelle solidarité et individualisme seraient antinomiques m’est toujours apparu plus « tarte à la crème » que philosophiquement fondée. Si tu prends la peine de lire (ou de relire) la Théorie des Sentiments Humains écrites par Adam Smith bien avant la Richesse des Nations, tu y trouveras quelques arguments à l’appui de cette thèse…

Reste que ce débat confirme une nouvelle fois que ce qui différencie cathos et réformés c’est principalement l’idée qu’ils se font de la place de l’individu dans le monde profane autant que religieux. On (re)lira avec profit à ce sujet l’Ethique Protestante et l’Esprit du Capitalisme du regretté Max Weber.

Sur ce je te souhaite d’excellentes vacances, notamment si tu en prends prochainement, agrémentées de (vraie) galette-saucisse si tes pas estivants te conduisent du côté de Saint Malo.

Bien amicalement

Yves le Mécréant…

Écrit par : restons correct | 10/07/2009

Bravo pour vos sain(t)es lectures.

Écrit par : Christine | 20/07/2009

Restons Corrects,

Je prends ce soir un grand plaisir à consulter vos archives. Dans ce commentaire, vous êtes loin de manquer de profondeur. Mais il me semble que la Sainte Eglise Romaine Catholique, représentée aujourd'hui par un pape théologien, n'a plus de prise directe sur les réalités sociales et économiques du monde contemporain. Après la bouffée d'oxygène constituée par le concile de Vatican II, un constat paraît s'imposer : l'Eglise perd ses fidèles vieillissants et elle se dévitalise en Occident, comme presque partout ailleurs dans le monde. L'Eglise n'est donc plus une réalité sociologique comme aux temps de nos grands parents, qu'ils fussent cléricaux, papistes, agnostiques, athées ou anticléricaux.

Taxer ainsi l'Eglise de "rétrograde" ou de "réactionnaire" quand elle s'empare de certains thèmes sensibles (l'avortement, l'homosexualité, l'usage du préservatif masculin...) me paraît ainsi revenir à livrer des combats d'arrière-gardes d'un autre âge, car il me semble que peu de monde aujourd'hui porte un regard social d'exclusion sur "les minorités", tellement notre société s'est rapidement individualisée en l'espace de quelques décennies. Cependant, je peux me tromper.

Je sais bien que votre jugement porte sur l'analyse que l'Eglise fait de l'économie; il est juste de dire que l'Eglise aime jouer le rôle de gardienne de la Loi (j'entends par là le respect de la Loi mosaïque sous toutes ses facettes concrètes et symboliques) et dans ce rôle qu'elle revêt encore volontiers, on peut effectivement pointer du doigt certains excès lorsqu'elle parle de gouvernance politique.

Je sais enfin que votre blog n'a bien sûr pas pour objectif de prodiguer des cours de théologie morale. Vous aimez plaisanter et vous avez bien raison. Simplement, Je voulais vous rappeler qu'au sein de l'Eglise catholique, la séparation entre la sphère du spirituel et du temporel est culturellement parlant strictement assez étanche. A la différence du protestantisme, elle n'a pas pour ambition de séculariser une éthique. C'est pour cela que je crois que l'on ne verra pas de sitôt un pape siéger au G8. Quant aux traders, charité bien ordonnée commence par soi-même; qu'ils se débrouillent !

Cordialement,

Écrit par : Jourdan | 08/08/2009

@ Jourdan

C'est exactement ça ! La théologie n'a rien à voir avec cette communication vaticane : c'est du marketing et rien d'autre.

L'objectif est de "toucher" de nouveaux fidèles en surfant sur le main stream médiatique du moment.

Peso je trouve ça un peu beaucoup pathétique mais il est vrai que je ne suis pas un chrétien exemplaire.

Bon dimanche

Écrit par : Restons Correct | 09/08/2009

Ce qui me gêne le plus c'est cette affirmation de ce qui est bien et de ce qui est mal. Cette vision du monde finit malheureusement par alimenter les vieux combats politiques : la gauche-la droite.
Les chrétien devraient s'en tenir au message du Christ...et s'occuper de soigner les âmes! Qu'en penses-tu "restons correct"?

Écrit par : GuiGrou | 09/08/2009

@ GuiGrou

Tu n'as pas tort mais on peut être indulgent. Les ouailles vaticanes ont sans doute besoin de directives.

Perso ça ne me dérange pas tant qu'on n'est pas obligé de s'y conformer et qu'on est libre d'en sourire.

Écrit par : Restons Correct | 10/08/2009

idem

Écrit par : idem | 10/08/2009

@ Idem

Bravo !

(pour la concision)

Écrit par : Restons Correct | 11/08/2009

:D
C'est moi qui me suis planté et qui ai signé : idem.
Désolé, ce n'est pas un nouveau lecteur. Tu le mérites pourtant car tes billets sont bons.
:D

Écrit par : GuiGrou | 11/08/2009

@ Guigrou

Pas grave, comme il est dit dans l'Evangile : que celui qui ne s'est jamais planté te jette la première pierre...

Merci aussi pour ton compliment mais rassure toi : si j'en crois les stats que me communique monsieur 20 Minutes, mes âneries sont loin de manquer de lecteurs même s'ils n'ont pas ton assiduité commentatrice

à +

Écrit par : Restons Correct | 11/08/2009

Ils devraient par politesse te laisser un petit message.
Mais peut-être n'est-ce pas le but de ton blog?

Écrit par : GuiGrou | 11/08/2009

@ GuiGrou

Je ne suis pas certain que la politesse ait quelque chose à voir.

Tout le monde n'a pas envie d'écrire et puis c'est vrai : ce blog sert d'abord à distraire les lecteurs.

Écrit par : Restons Correct | 11/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu