Avertir le modérateur

23/06/2009

Sarkozy à Versailles, Colbert se retourne dans sa tombe

président.jpgCe n’est pas un secret : en 2007 « Restons Correct ! » a voté Sarkozy. Sans états d’âme vu la nullitude de l’autre finaliste, sans illusion non plus. Pire encore : si c’était à refaire dans les mêmes conditions, nous récidiverions sans doute. Faut-il pour autant encenser sans discernement la parole présidentielle. Evidement non ! D’autant plus qu’après avoir été un temps pressenti pour le Secrétariat d’Etat à la (vraie) galette-saucisse, il est plus que probable que le remaniement qui sera annoncé demain nous omette définitivement.

versailles.jpgC’est donc l’esprit libre et la plume déliée que nous revenons sur le grand discours versaillais qu’a prononcé hier le Président devant les caméras et les parlementaires réunis en Congrès. Parmi les sujets abordés, c’est l’annonce de l’émission prochaine d’un grand emprunt national « destiné à financer les priorités de l’action gouvernementale » qui a particulièrement retenu notre attention. Certes en politique il faut s’attendre à tout et, le plus souvent, on n’a pas trop longtemps à attendre, mais là il a fait fort le Nicolas !

faillite.jpgCela fait tellement longtemps que, de déficits budgétaires abyssaux en trous de la sécu récurrents, le pays s’est engagé sur la pente de la « faillite tranquille » qu’on avait presque fini par s’y habituer. 35 000 euros de dettes publiques dans le berceau de chaque nouveau-né : pas grave c’est pour leur bien ! 40 milliards d’euros consacrés tous les ans au paiement des intérêts de la dette : des broutilles, y’a qu’à faire payer les riches ! Un endettement proche de 80 % du PIB annuel : billevesées, ya qu’à doubler le PIB par la relance de la consommation populaire pour diviser le chiffre par deux !

madoff.jpgEst-ce pour autant une bonne raison pour en remettre une couche ? Qu’il nous soit permis d’en douter. Sans compter que faire appel à l’épargne populaire pour financer des politiques qu’impôts, taxes et autres prélèvements obligatoires sont censés financer, ça a quand même, qu’on le veuille ou non, un p’tit arrière goût d’arnaque à la Madoff. C’est certes légal, mais vider les bas de laine plutôt que de réduire les dépenses de l’Etat, c’est un tantinet limite. Prétendre réguler le capitalisme est une chose, prendre le citoyen contribuable et épargnant pour un con en est une autre...

colbert.jpgEn attendant et puisque ceci s’est produit à Versailles, ayons une pensée pour la mémoire de Colbert. Celui qui fut le premier des ministres de Louis XIV et l’apôtre du mercantilisme à la française a du se retourner dans sa tombe à l’énoncé de cette annonce. Certes nous lui devons l’élévation du protectionnisme au rang de pilier des politiques économiques nationales, l’inflation des effectifs de la fonction publique et l’invention de l’économie mixte laquelle consiste, comme chacun sait, à faire payer par le privé les conneries industrielles et commerciales de l’Etat ; mais, pour autant qu’on le sache, Il avait le minimum d’honnêteté et de cohérence intellectuelle requis pour éviter de faire n’importe quoi n’importe comment avec les écus durement gagnés par les fidèles et humbles sujets de Sa Majesté…

Commentaires

Eh oui, mon cher Yves, même ton arrière petite-fille, Galetta de la saucisse flambée paiera pour l'inconséquence du nain, et consorts.
Au fait quand es-ce déjà qu'on vend le château ?

Écrit par : Freephil | 09/07/2009

@ freephil

tu serais acheteur ?

dépêches toi alors, parait que le fan club local de Michael Jackson est aussi sur le coup pour y ériger un mausolée à la mémoire du roi de la pop...

Écrit par : restons correct | 09/07/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu