Avertir le modérateur

03/04/2008

L'Argent de la Politique

adfd5c7ef3740207b39b696d3da6d4fd.jpgTandis que le Parti Socialiste prépare la synthèse de son prochain congrès, que l’UMP se « recadre », que le Front National et le PC raclent le fond de leurs tiroir-caisses, que le MoDem tente de se connecter tous azimuts et que, comme d’hab, les Verts s’interrogent longuement sur leur devenir, il n’est sans doute pas inutile de se poser la question : D’où vient l’argent des partis politiques et, accessoirement, à quoi servent-ils à part permettre à leurs dirigeants de passer à la télé ?

La question est loin d’être anodine quand on sait que l’essentiel des sous qu’ils claquent en tracts que personne ne lit, à part les militants qui les distribuent dans les boîtes aux lettres, provient de nos impôts !

Il faut le savoir, dans l’esprit du législateur, les partis politiques français sont supposés assurer un service public et sont donc, à ce titre, grassement subventionnés par le contribuable. Ces subventions sont allouées en fonction de l’un de ces calculs dont l’administration française a le secret et dont nous vous épargnerons le détail. Sachez pourtant que les deux premiers bénéficiaires de cette générosité publique sont l’UMP et le PS qui se partagent plus de 50 millions d’Euros. De quoi payer les rançons de plusieurs Arches de Zozoé, peut être même celle d’Ingrid Bétancourt... Sachez aussi que quand vous acquittez vos impôts, une partie aboutit dans les caisses partisanes de messieurs Le Pen et Besancenot.

Bien sur, dirons certains, 50 ou 60 millions d’Euros c’est pas grand chose comparé à la gabegie étatique généralisée mais, comme c’est très souvent le cas quand l’Etat se mêle de ce qui regarde d’abord les citoyens, les effets pervers du dispositif ne sont pas que comptables.

De fait, il faut aussi savoir que la législation encadre rigoureusement les autres sources de financement possibles : Interdiction formelle aux entreprises et aux associations de verser aux partis la moindre contribution, fut-elle en nature, et limitation draconienne des dons des particuliers. En clair si vous gagnez au loto vous avez le droit de vous expatrier avec vos sous, ce que nous recommandons du reste vivement de faire à partir d’un certain montant de gains, mais il vous est interdit de financer significativement un nouveau parti politique qui serait, par exemple, voué à la défense de la (vraie) galette-saucisse.

Quant à trouver des tunes à l’étranger c’est même pas la peine d’y songer ! Imaginez un peu le risque que comporterait pour notre République Une et Indivisible le financement, même très partiel, d’un parti politique ultra-libéral par l’Association Professionnelle des Plombiers Polonais !

Quand on sait tout çà on comprend mieux pourquoi ce sont toujours les mêmes candidats, toujours soutenus par les mêmes appareils, qui se présentent toujours aux mêmes élections ; pourquoi en politique on est jeune jusqu’à au moins 50 ans et, surtout, pourquoi les partis politiques établis servent toujours à leurs électeurs, scrutins après scrutins, la même soupe programmatique aussi généralement insipide que plus ou moins bien réchauffée…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu