Avertir le modérateur

15/03/2008

Ingrid Bétancourt sauvée par l'Arche de Zoé ?

0837704efd3145e2fa5f83f5cf03deb2.jpgEn attendant les résultats des municipales à Périgueux et du match Pays de Galle - France, « Restons Correct ! » souhaite aujourd’hui revenir sur le sort d’Ingrid Bétancourt.

Négociations occultes, opérations barbouzardes foireuses, appels solennels du mari de Carla Bruni et d’Hugo Chavez, tout paraît avoir été tenté pour obtenir la libération de la malheureuse.

Cécilia, ex Sarkozy et prochainement Attias, qui fit tant pour les infirmières bulgares a, comme on le sait, d’importantes obligations personnelles dans les jours qui viennent. Quant aux « Don Quichotte » ils seraient occupés à reconstituer leur stock de tentes de chez Décathlon.

Devant cette situation dramatique, apparemment sans issue, certains en viendraient même à paraphraser feu François Mitterrand à propos du chômage de masse en affirmant découragés : on a tout essayé… Mais est-ce bien certain ?

Il reste pourtant une solution qui, à notre connaissance, n’a pas été envisagée : L’intervention de l’Arche de Zoé !

Plutôt que de moisir dans les geôles de la République en attendant que soit versée la rançon réclamée par justice tchadienne pour les gracier, ces éminents spécialistes de l’humanitaire ne seraient-ils pas plus utiles dans  la jungle colombienne ?

Ré-équipés de pied en cape, requinqués à la (vraie) galette-saucisse, guidés par quelques anciens compagnons de route du Général Alcazar et serrés de près par les télés du monde entier, les six membres de cette brillante ONG ne pourraient-t-ils pas réussir là où les moyens conventionnels ont échoué, là où d’autres baissent aujourd’hui si tristement les bras ?

Nous posons la question en soulignant que la balle est désormais dans le camp de la justice tchadienne, seule autorité légitime pouvant contribuer à mettre fin au martyre d’Ingrid Bétancourt et de ses compagnons d’infortune en graciant sans condition nos nouveaux Aventuriers de l’Arche...

Allez siou-plait m’ieur Debby un bon mouvement, faites un effort et songez qu’après un coup pareil votre avenir médiatique est définitivement assuré !

Commentaires

Une farce qui a au moins le mérite de reconnaître la réelle vocation de l'Arche de zoé : une ONG, certes naïve et insuffisamment expérimentée,
mais ne se fixant pas d'autre mission que des opérations humanitaires.

Écrit par : TEMOIN | 15/03/2008

Cette idée tient parfaitement la route et contribuerait à faire baisser la population carcérale. Toutefois , je te ferais une autre suggestion. Puisque le rally Dakar passe en Amérique du Sud , pourquoi ne pas faire un détour par la Colombie ? Genre : On passait par là , on a vu le feu de camp , on vous échange un camion Saab 800 cv et 50 barils de fuel à 110 dollars contre la petite maigrillotte ?

Écrit par : La Cerise sur l'info | 15/03/2008

"Naïve et insuffisamment expérimentée", l'Arche de Zoé ? Vous n'y êtes pas du tout.

Reportage à voir :

1° L’Arche de Noé va au marché :
http://www.dailymotion.com/www-Piankhy-com/video/x3z5jb_larche-de-zoe-va-au-marche_news

2° Le débat n° 1
http://www.dailymotion.com/www-Piankhy-com/video/x3z5jb_larche-de-zoe-va-au-marche_news

3° La manipulation partie 1
http://www.dailymotion.com/www-Piankhy-com/video/6679369

4° La manipulation partie 2
http://www.dailymotion.com/www-Piankhy-com/video/6679644

5° Le débat n° 2
http://www.dailymotion.com/www-Piankhy-com/video/x3z66b_5-le-debat-n-2_news

Après que vous l'ayez vu, on pourra reparler de cette soi-disant "naïveté".

Bien le bonsoir;
Gégé

Écrit par : Gérard Guérin | 15/03/2008

L'arche de zoé est empêtrée dans un imbroglio. Elle n'est pas disponible.
Si gérard Lambert aime le cinéma, moi j'aime bien comprendre.

Finalement quelles raisons pour alimenter un tel scandale:
Le président déby qui a vu l'occasion de ressouder sa population alors qu'il était sous la menace des rebelles. appuyés par le Soudan.
Les ONGs et les agences ONUsiennes qui ont craint pour leur plus grosse opération du monde. Que de personnel à renvoyer, une activité divisée par deux pour les plus grosses.
Le service du Ministère des affaires qui est impliqué et qui se dégage au mieux de cette affaire.

A delà de ces grandes lignes, beaucoup d'imprécisions dans les commentaires même si l'ensemble des doutes commence à émerger.
Les 256 familles qui ont financé cette opération sont toutes sauf une dizaine d'exceptions dans une logique d'accueil et en aucun cas d'adoption.
Tout était prévu pour l'accueil à Vatry des enfants, préfet, juge, gendarmerie, presse. Tous les aspects juridiques avaient été étudiés par un groupe d'avocats et financées par l'association.
Ces enfants devaient être soudanais du darfour et orphelins. C'est ce que demandaient ADZ aux 3 intermédiaires et aux nombreux chefs de villages en passant par les 2 traducteurs.
C'est la très grande misère (moins de 0.6euros pour une famille par jour) et la très grande insécurité de la région qui a poussé les familles à confier leurs enfants définitivement à l'orphelinat. Lorsque des mères ont été abusées par leurs conjoints qui avaient confié les enfants à leur insu, ou lorsque ADZ a détecté une anomalie, ils ont été renvoyés dans leur "famille" (une vingtaine de cas à Adré et moins de 10 cas de mère qui ont réclamé leur enfant après 1 mois à Abéché)
La dénonciation a été faite par les 2 traducteurs qui ont pris peur car leur responsabilité était engagé. Mr Breteau ne l'a pas vu. Il s'est proposé de leur signer une décharge justifiant leur méconnaissance de la destination des enfants. Il n'ont pas participé au jugement.
Cette affaire etait connue du MAE qui avait l'opportunité d'utiliser l'effet médiatique de l'arrivée des enfants pour prendre la tête de file d'une 18eme résolution à l'ONU pour obliger le Soudan à mettre un terme à la guerre du Darfour.
La mise en gade a toujours porté sur cette histoire d'adoption. Cela explique l'orientation de la communication et l'espoir fondé sur le jugement en france pour dégager toute implication vis à vis de l'opinion.

Pour bien comprendre mes propos, il faut faire abstraction des documents qui ont servi à matraquer l'opinion. Le reportage de Garmirian est issu des conditions négociées lors de leur retour. Dans le climat de réseau de pédophilie, trafic d'organes, secte et gourou, test de médicaments il est vrai que la version présentée était plutot light. Mais elle était complétement orientée. Emilie n'est pas une idiote à se faire filmer en simulant des blessés sans une raison opérationnelle et cela devant des journaliste à qui ils ont répondu favorablement lorsqu'ils les ont été sollicité. tout ceci s'explique, le deuxième fim celui de Pelleran est un faux. Cette personne n'était pas là bas en tant que journaliste mais vice présidente du COFOD, accueillante d'enfant elle-même. Son rapatriement a fait l'objet de négociations. Son reportage contient des faux de même que ceux présentés le même jour. De façon générale n'apparaissent jamais sur les images 4 autres médecins, 5 autres infimières et la vingtaine de logisticiens qui étaient au Tchad avec ADZ durant le tournage des 5 premières semaines.
Sur le procés il y a beaucoup à redire.
Sur les enfants, j'espère que vous avez confiance en l'UNICEF qui les renvoie à partir de demain dans leur "famille" (excepté 5 qui n'ont trouvé personne?) avec une moustiquaire et des produits divers du stock. Une fois éparpillés dans les villages, ils assurent continuer le suivi et la scolarité, Bravo. De paris on peut le croire.
C'est bien eux et le HCR qui ont annoncé le jour de l'arrestation que ces enfants étaient tchadiens et avaient des parents, bien longtemps avant les résultats fastidieux de l'enquête qu'ils ont mené en suivant les mêmes piste et en voyant les mêmes chefs de villages que ADZ.

Sur le conflit rebelles avaient le vent en poupe jusqu'au dimanche soir, la france proposait de rapatrier Mr Déby. Mais ils ont épuisé leur logistique et ont du se replier, la france a changé de camp. Les uns et les autres sont connus du gouvernement ils ont leurs enfants dans les meilleures écoles de la région parisienne. Pas les rebelles bien sûr, les politiques qui sont derrière. Les deux parties étaient engagées à donner la grâce aux "grands criminels"

Accessoirement les associations qui sont en charge de l'adoption et qui se porteront partie civile car elles sont à la marge dans cette affaire.
Encore Mr Meyssan journaliste polémiquer avec son histoire de test des médicaments sur les enfants par un grand labo.
Encore tel chercheur qui utilisera cette histoire pour conforter sa théorie su le déracinnement, la colonisation.

Écrit par : jmar | 16/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu