Avertir le modérateur

13/03/2008

Lazare Z'ira pas T'au Panthéon

c3f2475a5d4620b09c7ded51b81b49f4.jpgLazare Ponticelli, le dernier héros poilu hexagonal s’est éteint hier. Peu de temps auparavant, il avait fait parvenir une lettre à propos de ces dernières volontés à Max l’Apocryphe, l’envoyé spécial de « Restons Correct ! » au Kremlin-Bicêtre.

C’est parce que nous devons à nos fidèles lecteurs la vérité, rien que la vérité et toute la vérité que nous publions aujourd’hui ce sensationnel document posthume au risque, il est vrai, de troubler le jeu électoral dans le cinquième arrondissement de Paris, d’ouvrir la voie à une possible invalidation des résultats définitifs par le Conseil Constitutionnel.

La politique est une chose, l’information en est une autre…

 

Cher Monsieur l’Apocryphe, 

 

Je tiens par la présente à préciser mes dernières volontés à « Restons Correct ! » dont je suis un lecteur fidèle en même temps qu’un consommateur régulier de (vraie) galette-saucisse.

 

Je souhaite vous faire part de mes craintes quant à la suite des évènements. Depuis quelques mois, une dame charmante, que je ne connais pas, me téléphone plusieurs fois par jour pour s’enquérir de ma santé. Depuis dimanche dernier, comprenant certainement que ma dernière heure était toute proche, Xavière (« Xjavière », comme elle dit, ce qui me fait rigoler chaque fois), a une nouvelle lubie qui, je dois vous l’avouer, ne m’enchante guère : elle veut me convaincre de me faire enterrer au Panthéon. Moi qui pensait que cette idée à la con était abandonnée !

 

Je suis fort inquiet car Xavière semble fermement décidée à me voir enterré là-bas (« au Panthéon, chez nous » elle dit ; c’est bizarre, non ?) Je ne lui ai rien demandé. Elle n’arrête pas de me seriner que son mari, qui est Corse comme moi (je lui répète pourtant chaque fois que je suis d’origine italienne) connaît beaucoup de monde dans le Vème arrondissement (« dans le Vème, chez nous », elle dit) et qu’il me trouverait sans problème une concession au Panthéon. Hier, elle a beaucoup, beaucoup insisté pour que, s’il m’arrivait malheur cette semaine, je sois enterré le plus rapidement possible, « avant dimanche en tous cas ». Je crois même qu’elle a marmonné quelque chose comme « après ça s’ra plus la peine ». Tout cela est incompréhensible.

 

Encore plus préoccupant, ce matin, elle m’a téléphoné pas moins de quatre fois pour vérifier l’orthographe de mon nom. Elle m’a dit vaguement que c’était « pour la carte d’électeur pour dimanche, au cas où, avec un peu d’chance…» et puis elle a raccroché. Avouez que c’est à n’y rien comprendre !

 

Je charge donc « Restons Correct ! » de veiller au respect de mes dernières volontés, surtout s’il venait à m’arriver malheur avant dimanche prochain.

 

Arrivederci !

 

Fait au Kremlin-Bicêtre, le 12 mars 2008.

 

Lazare

Commentaires

Lazarre, un nom prédestiné pour ressusciter: il n'y aurait rien de surprenant à ce qu'il revienne voter, surtout un Dimanche.

Écrit par : JPO | 13/03/2008

J'ajouterai qu'il n'est sans doute par mort entre les deux tours par Lazare (avec un seul "r"), mouarf,mouarf, mouarf..... : c'est un signe, c'est évident.

Écrit par : JPO | 13/03/2008

Bonjour,
Je n'ai rien contre ce brave Lazare Ponticelli mais, être passé à travers les gouttes d'ypérite, entre les balles et les éclats de schrapnell, ne pas avoir rencontré de baïonnette, de couteau allemand et autres joyeusetés, ne mérite pas de funérailles nationales.
Au pire, il bénéficiait d'une planque, même à son corps défendant. Au mieux, il a eu beaucoup de chance.
Il était donc, uniquement, le dernier spécimen vivant d'une race en voie d'extinction.
A ce titre, il avait le droit de figurer au musée Grévin ou d'être empaillé et exposé près d'un mammouth. Mais rien ne justifiait le Panthéon.
Il en était d'ailleurs conscient lui même!

-

Écrit par : ZABULLE | 13/03/2008

Je ne penses pas que pour un engagé volontaire à 16 ans dans la Légion Etrangère on puisses beaucoup parlé de planque.

Allez donc voir l'historique de ce Monsieur et je penses que jusqu'en 1920, au moins, on peut parler de chance. Enfin si c'est une chance de survivre à tous ses amis que l'on voit mourrir autour de soi ....

Écrit par : bal | 14/03/2008

C'est pas à lui qu'on rend hommage en particulier, mais à tous à travers lui, parce que c'est le dernier...

Écrit par : Z | 15/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu