Avertir le modérateur

07/03/2008

On a retrouvé le Général Alcazar

dbf0aa2314b047d24d543d7a991abcc5.jpgDepuis son ouverture « Restons Correct ! » s’est fixé le Devoir comme ligne éditoriale. Devoir de transparence sur nos relations avec l’UIMM et la CIA , devoir de mémoire à l’égard de Charlotte Corday, devoir de préservation de notre patrimoine avec la défense de la (vraie) galette-saucisse, devoir d’information sur le choc à venir des civilisations…

Cette ligne est la marque du respect que nous devons à nos (de plus en plus) nombreux lecteurs.

C’est dans cet esprit que nous confirmons aujourd’hui ce que beaucoup pressentaient : La base de notre formation, l’essentiel de nos références culturelles, le cœur de nos convictions philosophiques proviennent de la lecture attentive et de l’étude approfondie des aventures de Tintin et Milou.

C’est ainsi que nous avons pu découvrir que Syldavie et Bordurie avaient été respectivement rebaptisées Slovénie et Bosnie, que le château de Moulinsart avait été reconstruit du côté de Cheverny et que la célèbre boucherie Sanzo avait été remplacée par une succursale des Assurances Mondas.

Ce sont ces mêmes travaux d’exégèse qui nous permettent d’affirmer que, contrairement à une rumeur insistante, le Général Alcazar n’est pas mort d’éthylisme tropical à la tête de ses vaillants Picaros dans un coin paumé de la jungle amazonienne !

Formé au matérialisme dialectique par Castro lui même, inspiré par l’épopée du Che et gavé ad vomitum de pétrodollars yankees, il préside, désormais et sous le pseudonyme d’Hugo Chavez, aux destinées radieuses du Venezuela.

Il suffit pour s’en convaincre d’observer attentivement le portrait de l’ex-général Alcazar que nous reproduisons en tête de cet article : même faciès d’intellectuel de haut vol, même regard subtil, même gestuelle raffinée…

Certes la coiffure a changé, les rouflaquettes ont disparu et il ne fume plus de Havanes pour préserver des ravages du tabagisme passif la flore et la faune de la cambrousse locale.

Mais aucun doute n’est possible : Il s’agit bien du même grand démocrate éclairé, celui qui suscite l’admiration inconditionnelle de José Bové et des lecteurs du Monde Diplomatique…

Face au conflit qui point entre Orénoque et Sierra Nevada, il ne reste plus qu’à espérer que son expérience internationale, son charisme légendaire et ses abondantes disponibilités financières lui permettront de ramener à la raison ce consternant fantoche à la solde des trusts gringos qu’est son voisin colombien…

Commentaires

Ne serait-ce pas cet infâme Capitaine Kradock qui l'aurait fait disparaître?

Écrit par : Louis | 07/03/2008

Merci cher Louis
Pour le tuyau sur le capitaine, pour vos encouragements et pour l'intérêt que vous nous portez.
Bienvenu aussi au fan club de Restons Correct !

Écrit par : yvesd | 07/03/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu